PROVENCE GÉOBIO, EXPERTISE SCIENTIFIQUE DES POLLUTIONS ÉLECTROMAGNÉTIQUES ET TELLURIQUES DE L'HABITAT DANS LE VAR ET EN PROVENCE

Qu’est-ce que la géobiologie ? Expertise en Provence

La géobiologie = Géo : la terreBios : la vieLogos : l’étude, la science.

Discipline transversale alliant la physique, la biophysique, la biologie et aussi la radiesthésie. La géobiologie est l’étude de l’influence d’un lieu, sur le vivant au sens large du terme : humain, animal et végétal.  Cette influence est générée par plusieurs facteurs pouvant très fortement impacter notre santé.

Histoire de la géobiologie

Sous d’autres formes et d’autres appellations, elle a toujours été pratiquée, on peut la dater à environ 6 000 ans, période de grande mutation sociétale, lorsque les grands chasseurs cessent d’être nomades pour se sédentariser, elle était la perception par les plus sensibles d’entre eux, de l’influence du lieu. Avant le néolithique l’homme était nomade, l’influence du lieu sur sa santé ne pouvait donc être évidente, un séjour minimum à un même endroit est nécessaire pour en ressentir les effets.

Les preuves écrites en sont encore plus récentes, avec l’apparition des tablettes Sumériennes (3 300 avant notre ère) puis de l’alphabet Phénicien (900-800 av. J.C.) puis encore plus tard avec l’invention du papier par les Chinois (250 av. J.C.), et elles n’ont réellement été répertoriées qu’avec l’invention de l’imprimerie par Gutenberg vers 1440 !

Mais l’histoire de la géobiologie remonte déjà à l’histoire de l’humanité, avec les Indiens et le Vastu Shastra, dont on trouve trace dans les Védas (1800 av. J.C.), qui était l’art de conserver une harmonie entre les cinq éléments (Ciel, Terre, Eau, Feu et Vent), avec les Chinois et le Feng-Shui (Vent et Eau) (Gravures Taoïstes s’intéressants à l’harmonie du Ying et du Yang 1 700 av. J.C.), avec les Japonais et le Kanyu.

radiesthésie

Puis vint le premier occidental Hippocrate (430 av. J.C.) qui vécut jusqu’à 85 ans alors que la moyenne d’âge à cette époque n’était que de 25 ans ! Dans son traité « des Eaux, des Airs, et des Lieux » il écrit : « Celui qui veut se perfectionner dans l’art de guérir considèrera les causes extérieures qui agissent sur l’être vivant, concurremment avec les déterminations constitutionnelles qu’il porte en lui...il devra s’instruire de comment l’endroit est disposé et s’informer du sous-sol... ! ».  

Géobiologie, influence du lieu sur le vivant, discipline transversale, physique, biophysique, biologie, radiesthésie

Sun SiMiao (581-682 av. J.C.) disait pour sa part : « Un bon médecin se doit non seulement d’examiner le patient mais également son environnement direct et indirect. Bon nombre de maladies, dont les plus difficiles à soigner, sont liées aux perturbations du terrain et de l’habitat. Oublier de considérer ces perturbations est une faute.»

Les Celtes savaient eux aussi détecter la structure nerveuse de la terre, et en avaient jalonnés les grands courants telluriques de mégalithes.

Toutes les grandes civilisations, les Etrusques, les Romains, les Egyptiens, les Celtes, les Templiers, les bâtisseurs d’églises Romanes et de Cathédrales ont toutes prises en compte l’orientation, la salubrité du lieu, les qualités vibratoires, avant de bâtir.

 

 

Qu’est-ce que la géobiologie ? Expertise en Provence

 

Quelques pionniers

Joseph Birckner

Joseph Birckner, enseignant de formation, a développé une véritable passion au contact du Docteur Ernst Hartmann et du physicien Reinhart Schneider, deux pionniers de la géobiologie contemporaine. Après une collaboration à leurs différents travaux, il a été formateur au                   «centre de recherches» : «Forschungskreis für Geobiologie-Dr Hartmann ». Il est également membre de l’Internationaler Arbeitskreis du Dr Rothdach. Il s’agit des deux institutions-phares de l’école allemande, leader de la géobiologie en Europe regroupant plus de 1800 membres.

Auteur de « L’influence du Lieu, géobiologie et santé » Préface du Dr Jean-Pierre WILLEM Ed Guy Trédaniel.

Le professeur Ernst HARTMANN (1915-1992)

Photo © https://www.pimath.de

L’exposition à une zone active est responsable de 60% des maladies et 80% des cas de cancer, d’où l’intérêt de se préoccuper de ces influences – (Hartmann – début des années 1950)

Des quantités impressionnantes de corrélations entre les anomalies géologiques, les « nœuds géopathogègnes » (association d’un ou plusieurs croisements telluriques et d’une veine d’eau ou d’une faille) et les altérations de la santé qui en découlent ont été réalisés par le célèbre Dr Ernst Hartmann (Université de Heilderberg – Allemagne). Il a mis en évidence un réseau tellurique qui porte son nom aujourd’hui : le « réseau Hartmann ». Ce réseau couvre toute la terre du nord au sud et d’est en ouest. Il se répète tous les 2,5 mètres dans l’axe ouest-est et tous les deux mètres dans l’axe nord-sud. Les croisements sont à éviter uniquement lorsqu’il y a une superposition de ceux-ci avec une veine d’eau ou une faille géologique (nœud tellurique géopathogène).

Le professeur Yves ROCARD (1903-1982)

Photo © http://www-history.mcs.st-andrews.ac.uk/

Physicien et mathématicien, père des premières bombes atomiques françaises,  directeur pendant 28 ans du laboratoire de physique de l’école normale supérieure, il a démontré le caractère bio-physique du pendule et écrit des ouvrages sur les sourciers, il a mis en avant que l’homme possède des cristaux de magnétite en six endroits, lesquels polarisent notre organisme et lui permettent de ressentir de nombreux phénomènes magnétiques. « Contrairement à ce que vous dites, peu de scientifiques savent que les cellules de l'être humain renferment des cristaux de magnétite, ce qui a été mis en évidence par deux biologistes américains, les docteurs Gould et Kirschvink. J'ai moi-même rencontré Gould et Kirschvink et pris connaissance de leurs travaux. Leur découverte est stupéfiante : ils ont trouvé, dans le cerveau et le cou des pigeons, dans la tête des baleines, des orques, des dauphins mais aussi sur le ventre des abeilles et de la plupart des insectes, des petits cristaux de magnétite et de silicium qui valent chacun un dixième de micro-cube. Quant à l’homme, le biologiste anglais Baker a identifié chez lui, en disséquant des cadavres et en les réduisant en cendres, des petits amas de magnétite. Il a même réussi à les localiser, chez l'homme, dans les arcades sourcilières et les articulations. »

Auteur de « La science et les sourciers - Baguettes, pendules, biomagnétisme » https://www.revue3emillenaire.com/blog/trente-cinq-millions-de-sourciers-entretien-avec-yves-rocard/

Les chercheurs Robert ENDRÖS et Karl-Ernst LOTZ

Ils ont pu démontrer scientifiquement que l’organisme humain réagit à différents niveaux lorsqu’il est exposé à un tel rayonnement :                      "Le passage d’une zone neutre à une zone perturbée stimule la thyroïde et les glandes surrénales, et déprime l’activité de l’épiphyse, du thymus (responsable de l’immunité) et surtout des glandes génitales". Il démontre également les changements d'ordre physique qui interviennent au-dessus de ces zones perturbées : "Baisse du champ magnétique terrestre, augmentation du rayonnement gamma, et baisse du rayonnement infrarouge de la terre en été et augmentation en hiver. Le Professeur ENDRÖS a en effet pu démontrer scientifiquement que l’organisme humain réagit à différents niveaux lorsqu’il est exposé à divers rayonnements. Il va démontrer que les processus vitaux règnent à la surface de la terre sous l'action de son propre rayonnement et du champ de radiation cosmique. Au regard de la physique quantique et de la méthode de rayonnement des micro-ondes, ils caractérisent les perturbations de champ dues à des cours d'eau souterrains, à des failles géologiques et à la structure de réseau de rayonnement émis par le sol.

Auteur de : parution du livre de biophysique “Le rayonnement de la terre et son influence sur la vie” du professeur Robert Endrös

Abbé Alexis-Timothée BOULY (1865-1958)

Il rencontre en 1913 un géologue, Albert de Lapparent, qui l’initie au mystère de la baguette de sourcier. Et l’abbé Bouly se montre plus doué que son maître. C’est là le début d’une renommée qui ira grandissante et d’un phénomène que Bouly nommera plus tard « radiesthésie » : du latin radius (rayon) et du grec aiesthêsie (sensibilité). Sa renommée dépasse le Boulonnais, se répand dans toute l’Europe et en Afrique du Nord. Aux îles Canaries dépourvues d’eau douce, il débarque un jour… sous des trombes d’eau. Les autochtones voient en lui un sorcier. Ses recherches avec sa baguette (en fait, une baleine de parapluie usagé) aboutissent : grâce à lui, les Canaries, aujourd’hui encore, produisent des fruits et des légumes en quantité. Des années durant, il recevra chaque année à Condette des régimes de bananes qu’il offrira à ses visiteurs. Au Maroc et en France, il découvre des mines d’argent, de plomb et de cuivre. Il met au jour des tombes mérovingiennes grâce au métal qu’elles contiennent. Entre les deux guerres, il mène, à la demande du gouvernement, des opérations de déminage en Champagne. Ses brillants services lui vaudront d’être décoré de la Légion d’honneur en 1950. Il découvre l’eau ou des minéraux à des profondeurs insoupçonnées, mais il guérit aussi. Ses travaux sur les microbes – toujours à la baguette – intriguent les médecins dans les hôpitaux de Berck, Boulogne et Lille. Sa cure aux Rosiers à Condette devient très vite un lieu où l’on vient chercher des tisanes qui guérissent.

Abbé MERMET (1866-1937)

Fils et petit-fils de baguettisants estimés en Savoie, l'abbé Alexis Mermet (1866-1937) fut initié dans sa prime jeunesse à l'art de la sourcellerie. Radiesthésiste émérite, il décela des sources d'eau minérale, des métaux, des personnes disparues et surtout, révéla au monde l'existence d'un ensemble de galeries aux grottes de Lacave, dans le Lot. De plus, il fut l'un des premiers à s'adonner à l'exploration à distance avec toujours des résultats remarquables.
Au demeurant, il fut surnommé le          « Prince des sourciers ». Créateur du diagnostic radiesthésique. Promoteur de la télé radiesthésie. Inventeur du rayon fondamental. "Fondateur des corps et de divers autres modes de perception."

Auteur de « Comment j'opère » Ed Guy Trédaniel.

Docteur François PEYRÉ

En 1937, le docteur François Peyré signale l'existence de "rayons" dont les croisements sont nocifs et peuvent entrainer des problèmes de santé plus ou moins importants chez les personnes exposées. Cependant les "bandes" ou "murs" sont peu actifs.

Selon le Dr Peyré, la terre est ceinturée d'un quadrillage de « murs » invisibles larges jusqu'à 2 mètres et orientés Nord-Sud/ Est-Ouest, s'élevant à la verticale et formant des mailles carrées de 7 à 8 mètres de côté .

Auteur de : « Radiations Cosmotelluriques » Leur topographie, leur rapport avec la pathologie Humaine, Animale et Végétale Ed Energia

Le docteur Manfred CURRY (1899-1953)

Docteur en climatologie, chef de l’institut médical de bioclimatologie de Riederau (Ammersee, D) subit des perturbations de santé suite à une infection contractée en Afrique et constate qu'elles évoluent en fonction de l'agressivité du stress géopathique. Il travaille beaucoup avec le Dr. Hartmann et découvre un autre réseau, en diagonal, appelé "réseau Curry".

Georges LAKHOVSKY (1870-1942)

Il a effectué des recherches sur l’oscillation cellulaire. Il a montré dès 1926 que nos chromosomes constituaient de véritables petites antennes, grâce à leur structure ouverte, correspondant à un circuit oscillant en électricité. Il a également mené des expériences sur le pouvoir d’orientation des pigeons. Lakhovsky inventa une méthode de soin par les ondes et publia des ouvrages affirmant que les cellules émettent et absorbent des radiations électromagnétiques à des fréquences précises. Il soutint que l’état de santé des êtres vivants dépend de la qualité des vibrations de leurs cellules et qu’il était possible de rehausser ses vibrations par l'application de champs électromagnétiques.

Auteur de : « Le secret de la vie. Les ondes cosmiques et la radiation vitale 1925 », « L'Oscillation cellulaire. Ensemble des recherches expérimentales 1931 » « L'ORIGINE DE LA VIE - La radiation et les êtres vivants 1925 »

Baron Gustav Freiherr VON PHOL (1873-1938)

A mis en évidence le lien entre cancers et veines d’eau souterraines, ces faits ont tous été consignés et publiés dans son livre de 218 pages (avec 71 dessins et illustrations) intitulé "Earth Currents - Facteur causal du cancer et autres maladies" en 1932, publié à nouveau en 1978. Ce qui signifie que le rayonnement de la Terre est la cause du cancer et d’autres.

Il a rendu ses recherches publiques d'une année, lorsqu’il a étudié une petite ville du sud de l’Allemagne, Vilsbiburg, entre le 13 décembre 1928 et le 19 janvier 1929.

La carte de Vilsbiburg, où Gustav Freiherr von Pohl a indiqué l'emplacement de tous les foyers de cancer au cours de son enquête, fait apparaitre que 54 personnes sont décédées suite à un cancer, en vivant dans une zone de rayonnement, au dessus de veines d’eau souterraines.

Besoin d'un devis, de plus d'informations, vous souhaitez nous rencontrer ?

N'hésitez pas à nous contacter pour une analyse géobiologique de votre habitat.
Expertises géobiologiques dans le Var (83) et sur toute la Provence dans les départements 06, 13, 04